par Aurore / Dernière mise à jour : le 23/06/2022

Problème : SSD cloné ne boot pas sous Windows 10

Parfois, nous pouvons cloner un disque dur sur SSD pour de meilleures performances, sur un disque plus grand pour plus de capacité ou cloner un disque interne sur un disque externe en tant que sauvegarde. Avec la popularité du clonage, le disque cloné ne boot pas se produit de temps en temps sous Windows 11/10/8/7. Voici un exemple en direct du forum.

J'ai acheté un SSD pour y cloner mon disque dur. Après quelques essais et erreurs, j'ai terminé le processus. Grâce au câble USB vers SATA, l'ordinateur reconnaît le nouveau disque et toutes les données. Mais lorsque j'ai échangé les disques, le BIOS dit qu'il ne peut pas démarrer car il n'y a pas de disque dur. Le disque que j'étais en train de cloner avait une capacité un peu plus grande, mais je n'ai quand même pas rempli le disque. Je suppose que pour une raison quelconque, Windows 10 n'a pas été transféré sur le nouveau lecteur.

Pourquoi SSD cloné ne boot pas

En pratique, de nombreux facteurs peuvent empêcher votre ordinateur de démarrer à partir du disque cloné. J'ai résumé ici quelques raisons courantes :

1. Le disque cloné n'est pas configuré pour démarrer.

2. Le mode de démarrage n'est pas compatible avec le disque GPT/MBR cloné.

3. Le logiciel de clonage a également cloné le SID unique sur le disque cible.

4. Les données de configuration de démarrage (BCD) ont été corrompues pendant la migration.

5. D'autres erreurs lors du clonage, telles que les secteurs défectueux sur le disque ont été migrés sur le disque cible.

Comment rendre un disque dur/SSD bootable après clonage sous Windows 10 (5 conseils)

Pour les causes possibles ci-dessus, les solutions correspondantes sont également fournies ici :

1. Changer l'ordre de démarrage pour démarrer à partir du disque cloné

S'il y a plus d'un disque sur votre ordinateur, lorsque votre démarrage a échoué, vous pouvez vérifier si votre BIOS démarre depuis le bon disque de démarrage.

Si ce n’est pas le cas, vous devez appuyer sur la touche spécifique (généralement F2, F8, F12, Del) pour entrer dans BIOS et modifier l'ordre de démarrage pour démarrer à partir du disque cloné.

Ordre de démarrage

2. Changer mode BIOS sur UEFI (GPT) ou Legacy (MBR)

Notez qu’un disque MBR fonctionne avec BIOS hérité tandis qu’un disque GPT fonctionne avec UEFI. Par conséquent, si vous clonez un disque MBR vers un SSD GPT, ou vice versa, il est nécessaire de changer le mode de démarrage. Le mauvais mode de démarrage engendrera le problème de disque cloné ne boot pas.

Pour modifier le mode de démarrage, vous devez également entrer dans BIOS au démarrage, puis sélectionner le mode de démarrage (généralement sous l'onglet Boot) Legacy ou UEFI.

* Si votre ordinateur ne prend en charge que le mode BIOS hérité, vous pouvez convertir GPT en MBR pour le rendre compatible.

3. Retirer/effacer le disque précédent

De nombreux logiciels de clonage ont leurs propres utilitaires de génération de SID (System Identifier), mais il existe quelques exceptions. Si le logiciel copie également le SID unique du disque source, il peut finir par embrouiller le système, puisqu’il ne sait pas par où démarrer.

Dans ce cas, vous pouvez rendre qu'un seul des disques bootable en retirant ou en effaçant le disque d'origine.

4. Réparer le BCD corrompu

Si le disque cloné ne boot pas en raison d'un BCD corrompu, vous pouvez accéder à l'environnement de récupération Windows et utiliser l'outil de redémarrage système (Options avancées > Dépannage > Options avancées) pour le réparer, ou exécuter les commandes bootrec.exe dans l'invite de commande pour reconstruire le BCD :

Bootrec /fixmbr
Bootrec /fixboot
Bootrec /scanos
Bootrec /rebuildbcd

5. Redémarrer le processus de clonage sans erreurs

Si vous rencontrez des erreurs pendant le processus de clonage, vous pouvez choisir de corriger l'erreur ou de redémarrer le processus de clonage. Dans ce cas, il est recommandé de d’utiliser un autre outil fiable de clonage pour éviter que les mêmes problèmes se produisent.

Vous pouvez par exemple essayer le logiciel de clonage professionnel - AOMEI Backupper Professional qui vous permet de cloner un disque dur sur un SSD en quelques étapes simples. Et il peut rendre le SSD bootable après le clonage dans Windows 10 avec succès.

Cloner avec AOMEI Backupper pour créer un disque dur bootable Windows 10

AOMEI Backupper Professional est un logiciel fiable qui peut cloner le disque de démarrage de Windows 10 de manière sûre et efficace. Il fonctionne par défaut dans un mode intelligent, qui ignore les secteurs défectueux et les secteurs inutilisés lors du clonage.

De cette façon, nous pouvons certainement profiter d'une vitesse de clonage plus rapide et éviter de nombreux problèmes de démarrage potentiels. Et les choses deviendront beaucoup plus faciles pour cloner un disque sur un disque plus petit ou vice versa.

Suivez les étapes pour cloner facilement le disque de démarrage de Windows 10.

Remarque : le disque cible sera écrasé après le clonage, il est donc recommandé d'effectuer une sauvegarde des données à l'avance.

Étape 1. Connectez le SSD à votre ordinateur et assurez-vous qu'il peut être détecté. Ensuite, téléchargez AOMEI Backupper, installez-le et lancez-le.

Essai gratuitWin 11/10/8.1/8/7/XP
Télécharger en sécurité

Étape 2. Cliquez sur Clonage de disque sous l'onglet Cloner.

Clonage de disque

Étape 3. Sélectionnez le disque dur comme disque source et cliquez sur Suivant.

Sélectionner le disque source

Étape 4. Sélectionnez SSD comme disque de destination.

Disque de destination

Étape 5. Cochez l'option Alignement du SSD pour accélérer la vitesse de lecture et d'écriture du SSD. Et cliquez sur Cloner.

Sommaire des opérations

Autres options utiles :✎...
Clone secteur par secteur : il vous permet de cloner tous les secteurs du disque source, qu'ils soient utilisés ou non. Si vous clonez un grand disque sur un SSD plus petit, mieux vaut ne pas cocher cette option. Mais si vous essayez de cloner la partition réservée au système, cochez-la pour vous assurer qu'elle fonctionne normalement sur le SSD cloné.
Si vous souhaitez cloner uniquement le système d'exploitation sur le lecteur cible, par ex. cloner Windows 10 sur disque dur ou SSD, vous pouvez utiliser la fonction Clonage du système.
Lors du clonage d'un petit disque sur un disque plus grand, vous pouvez cliquer sur « Éditer » pour redimensionner les partitions afin d’utiliser la pleine capacité du plus grand disque.

Conclusion

Si vous rencontrez des problèmes similaires, vous pouvez essayer les méthodes ci-dessus pour les résoudre et rendre un disque dur cloné bootable après clonage. Si vous souhaitez éviter les problèmes de clonage, AOMEI Backupper, le meilleur logiciel de clonage de disque, peut vous aider à créer un disque dur bootable facilement et sans erreurs. Compte tenu de l'excellente compatibilité, vous pouvez également l'utiliser comme cloneur SSD M.2 pour migrer Windows 10 vers SSD M.2.

Outre la fonctionnalité de clonage, AOMEI Backupper possède les fonctionnalités de sauvegarde et de restauration. Gardez-le installé après le clonage et définissez une protection continue des données pour votre ordinateur